Maison Boileau : la démission du directeur général réclamée

CHAMBLY – Lors de la prochaine assemblée du conseil municipal de Chambly du 4 décembre, les élus auront à prendre position sur une résolution qui réclame la démission du directeur général Michel Larose. La résolution, qui fera l’objet d’un vote, sera déposée par Démocratie Chambly, le Parti de l’opposition qui siège à l’Hôtel de Ville avec deux candidats, Alexandra Labbé et Mario Lambert.

Dans un communiqué, Démocratie Chambly dénonce la décision prise par le directeur général de la Ville, alléguant que ce dernier aurait pris une décision qui serait allée à l’encontre de la réglementation municipale. «La ville est dotée de mécanismes afin de s’assurer que la démolition d’un immeuble patrimonial soit approuvée par plusieurs instances. En effet, les règlements de la Ville exigent qu’un tel projet passe devant le comité de démolition, le comité d’urbanisme et le conseil municipal. Un avis public est également requis dans ces démarches», indique le communiqué.

En point de presse mardi dernier, le directeur général répétait qu’il avait pris cette décision pour des raisons de sécurité publique et pour se protéger d’éventuelles poursuites si une personne avait été blessée si la maison s’était effondrée.

Michel Larose

Démocratie Chambly déposera également pour l’assemblée du 4 décembre une résolution demandant à la Ville qu’une salle pouvant accueillir plus de citoyens soit utilisée pour tenir les assemblées publiques du conseil.

«Le nombre de places étant limités à 50 citoyens, nous savons déjà que ce nombre sera insuffisant (pour l’assemblée du 4 décembre). De nombreux citoyens nous ont partagé leur démarche auprès de la ville et ils ont tous reçu la réponse qu’il n’est pas possible de changer le lieu des assemblées sans une résolution du conseil. Nous déposons donc une résolution qui sera votée à la prochaine assemblée afin qu’une salle pouvant accueillir plus de citoyens soit utilisée pour les prochaines assemblées et que les démarches réglementaires requises soient entamées»,  conclut le communiqué émis par Démocratie Chambly.